Blog

Votre employeur est-il responsable de tous vos maux? oui, mais à 50%!

Tout à coup, l’entreprise est devenue le lit de tous nos maux, le responsable de toutes nos souffrances. En faisant oublier que dans tout conflit, dans toute relation, il y a deux interlocuteurs qui interagissent en coresponsabilité.

L’heure du travail sur soi a sonné

Saint Augustin a dit «le bonheur, c’est continuer à désirer ce que l’on possède». Si vraiment il n’y a plus rien que vous désirez dans votre job, alors c’est entendu. Mais si, en commençant à changer votre perception, vous trouvez suffisamment de raisons de rester, peut-être qu’il est simplement temps de travailler sur vous.

Je souffre donc je suis

Ça vous arrive souvent de renier ce qui est important pour vous dans la vie? Ça vous semble normal de vous satisfaire mollement d’un job, d’une vie qui vous pèse, vous empoisonne?

Remettez le travail à sa place!

Savez-vous ce qu’est un piège à poulpe? En japonais, on appelle cela un Tako Tsubo. C’est aussi la forme que prend le cœur lorsqu’il subit de plein fouet la réduction de l’afflux sanguin vers lui, entraînant un affaiblissement du muscle cardiaque.

Pourquoi devrais-je me lever le matin?

Naturellement, nous travaillons pour assurer notre subsistance, mais si nous n’en avions pas besoin financièrement, le ferions-nous quand même?
Le capitalisme a construit l’idée que nous travaillons seulement pour un salaire. Nous y avons cru.

On ne vous donne pas le titre? Prenez-le!

Je parle du collaborateur de l’équipe très engagé à qui on a subitement demandé de gérer la prod’, les objectifs et les conflits, mais à qui le manager en chef dit, lors du rapport d’un incident avec un membre de «son» équipe: «JE vais le voir en entretien». Ça vous parle?

De l’art délicat d’adresser un feedback critique à son manager

Dans mes missions quotidiennes d’audit, j’entends fréquemment des témoignages critiques sur la gestion d’équipe et les managers en général.